Votre métier notre priorité
 

Pharmagarde - nouvelle procédure janvier 2024 - étape 1: créer un compte
26-01-2024

Chers Consoeurs, Chers Confrères,

Faisant suite au courriel daté du 12 décembre envoyé aux responsables des rôles de garde gérés par l’APNL et actant le passage au niveau 1 de PharmaGarde, Veuillez prendre connaissance des informations suivantes : cliquez ici

Nous vous invitons à créer votre identifiant dès maintenant via: www.pharmagarde.be

Merci à vous,

Phn Carl Moëns, 
Président APNL

Lire la suite...

 

Récolte aiguilles/seringues - dernière chance
25-01-2024

Vos aiguilles/seringues usagées seront encore récoltées durant le mois de février.

Profitez du passage de notre coursier en début de mois pour remettre vos conteneurs jaunes!

Lire la suite...

 

Evolution des obligations en matière de formation
25-01-2024

(Source: APB - Article publié 24-01-24)

Les pharmaciens formés à la vaccination il y a 3 ans devront bientôt renouveler leur formation pour pouvoir continuer à vacciner. Les pharmaciens désireux d'intervenir dans le cadre du trajet démarrage diabète devront aussi suivre une formation en la matière. Et ce n'est pas tout. Faisons le point sur les évolutions récentes à cet égard.

***

La formation obligatoire pour pouvoir vacciner en officine devant être renouvelée tous les 3 ans, c'est déjà cette année que les premiers pharmaciens à s'être formés à la vaccination devront suivre une formation de "recyclage". Si vous êtes concerné(e), renseignez-vous auprès de votre institut de formation continue, la formation ad hoc a été prévue.

Avec la transformation du « pré-trajet diabète » en « trajet de démarrage diabète », une nouvelle obligation de formation est également entrée en vigueur. En effet, tout pharmacien désireux de pouvoir prester une éducation à l'observance thérapeutique dans le cadre de ce trajet diabète renouvelé doit suivre, chaque année, une formation continue de 2 heures. Deux options s'offrent à vous :  vous pouvez soit vous tourner vers votre institut de formation continue (cette nouveauté a été intégrée dans les programmes de formation), soit participer à une soirée de concertation médico-pharmaceutique (CMP) dédiée à ce sujet. 

Nouvelle CCT relative à la formation

Fin décembre 2023, une nouvelle Convention collective de travail (CCT) relative à la formation a été conclue au sein de la Commission paritaire 313. Cette nouvelle CCT introduit de nouvelles obligations pour les employeurs occupant au minimum 10 travailleurs (toute formation suivie en dehors des heures de travail doit donner lieu au paiement de la rémunération normale) et 20 travailleurs (les pharmaciens, assistants pharmaceutico-techniques et autres travailleurs employés de l'officine ont désormais droit à 5 jours de formation individuelle). Vous trouverez toutes les infos à ce sujet dans ce nouvel article de notre service juridique​ qui aborde, d'une part, le nombre de jours de formation dont les employés ont droit en officine et, d'autre part, l'obligation de formation continue tant pour les pharmaciens que pour les assistants en pharmacie.

Activités en direct/à la demande

Rappelons par ailleurs que depuis l'an dernier la distinction entre les activités de formation en présentiel ou à distance a évolué. Désormais, chaque pharmacien d'officine est tenu de récolter, en moyenne, 20 crédits de formation par an, dont au moins 12 doivent être liés à des activités en direct, c'est-à-dire des activités où les pharmaciens sont présents en même temps que le formateur et peuvent interagir avec lui. Il peut donc s'agir d'activités en présentiel ou en ligne (plus d'infos à cet égard, voir "Formation continue: nouvelles règles de présence").

Rappelons encore, pour conclure, qu'il est important de :

  • faire la distinction entre les activités en direct et les activités à la demande dans le récapitulatif annuel des formations suivies.
  • conserver toutes les preuves de formation continue dans votre portfolio. La Loi Qualité impose, en effet, que chaque professionnel des soins de santé – tant les pharmaciens que les assistants pharmaceutico-techniques – indique clairement dans son portfolio les formations continues suivies. Ce portfolio peut être demandé à tout moment par l'Inspecteur de la pharmacie ou l'Inspecteur de la Santé Publique.​

Lire la suite...

 

Rappel de la règle pour élimination des stupéfiants
22-01-2024

A lire sur : Destruction des produits | AFMPS

 

La destruction des produits mentionnés aux annexes I (à l'exception des préparations mentionnées à l'annexe Ic), II et IV (à l'exception des préparations mentionnées à l'annexe IVc) de l’arrêté royal du 6 septembre 2017 provenant des officines ou des titulaires d’une autorisation d’activités est réglée par les articles 45 à 48 de l'arrêté royal du 6 septembre 2017 réglementant les substances stupéfiantes et psychotropes et soporifiques est résumée ci-dessous.

Principe de base

Les produits doivent être détruits par une société autorisée (voir tableau ci-dessous).

Pour ce faire, dès qu’il est confirmé que la destruction pourra avoir lieu avant la fin de l’année,

1. l’officine ou le titulaire d’autorisation doit prendre rendez-vous avec un fonctionnaire compétent du team Stupéfiants de l’AFMPS.

Ce fonctionnaire compétent scellera les colis et rédigera un procès-verbal de destruction après avoir effectué un contrôle sur place (vérification de l’adéquation entre la liste et les produits à détruire). Ce procès-verbal est établi en trois exemplaires :

  • un exemplaire pour le titulaire d’autorisation ou la pharmacie qui sollicite la destruction ;
  • un exemplaire pour la firme chargée de l’enlèvement, qui le remettra ensuite à la firme chargée de la destruction (si différente) ;
  • un exemplaire pour l’AFMPS.

2. Une fois que les produits sont scellés :

  • les colis ne peuvent plus être ouverts, ni déplacés ;
  • les colis doivent être transportés – via transport direct- vers la firme qui les détruira ;

Une exception à ce principe est prévue : un stockage temporaire par un détenteur d’autorisation d’activité autorisé pour la centralisation de ces colis scellés (voir tableau ci-dessous) ;

  • La destruction doit avoir lieu avant la fin de l’année.

Le transport vers la firme destructrice peut être effectué par :

  • la firme destructrice même.

Si la date de transport est fixée à l’avance avec la firme destructrice, par :

  • un transporteur qui a pignon sur rue choisi par le détenteur d’autorisation d’activité ou la pharmacie ;
  • la pharmacie ou le détenteur d’autorisation lui-même (autorisé pour l’activité « transporter »).

Lorsque les produits sont détruits, un scan de la preuve de destruction (établie par la firme destructrice) doit être envoyé vers Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (exemples du document 1 et 2 ).

Tout autre document n’est pas accepté.

Lire la suite...

 

Versement de la prime de convention
17-01-2024

La prime pour la compensation structurelle des coûts pour les dispensateurs de soins complètement conventionnés en 2023 sera versée avec votre tarification fin janvier 2023. Cette prime de convention sera de 1790€.

Lire la suite...

 

Reprise des anciens conditionnements des comprimés d'iode
17-01-2024

La nouvelle campagne d'information et de sensibilisation sur les risques nucléaires débutera le 22 janvier, et une campagne de distribution de comprimés d'iode y sera associée.
Votre implication dans cette campagne dépendra de la localisation de votre pharmacie.
CNK pour commander les conditionnements uniques: 3641222
CNK pour commander un conditionnement de transport de 240 boîtes: 3641248

!!!!!!! ATTENTION: 
les comprimés d'iode dont la date de production est 2011 (ou antérieure) et qui sont rapportés par la population doivent être repris par les pharmacies dans le cadre du système de collecte des médicaments périmés et non utilisés (boîtes jaunes). Idem pour les anciens stocks de comprimés d'iode de la pharmacie.

Ne pas oublier d'enregistrer toutes les délivrances sur présentation de la carte d'identité du demandeur et/ou du nom et numéro NISS du patient.

Lire la suite...

Les cookies implantés par www.urppn.be permettent de stocker des informations relatives à la navigation sur le site (dates, pages, heures), ainsi qu'aux éventuelles données saisies par les internautes au cours de leur visite (recherches, login, email, mot de passe).
Ces cookies sont conservés sur le poste informatique de l'internaute pour une durée variable allant jusqu'à 1 an et peuvent être lus et utilisés par www.urppn.be lors d'une visite ultérieure de l'internaute sur le présent site.